MENU
Connexion
Inscription

Retour au blog

La confusion entre désir et amour…

PERE FILLE

Pendant longtemps je me suis sentie confuse avec le désir de l'homme. Déjà enfant et adolescente, lorsque mon père s'approchait de moi, ce n'était jamais avec son coeur, mais avec son désir. J'étais jugée et critiquée lorsque je le repoussais parce qu'il ne comprenait pas à quel point ses avances étaient déplacées et me bloquaient. Je n'ai jamais rencontré son coeur, il était enfermé dans une gangue indestructible.

J'ai été blessée par ce désir sexuel masculin et ensuite, dans ma vie d'adulte, mon inconscient ne faisait pas la différence entre un désir sain et un désir déplacé. Cette confusion entre désir et amour m'a fait chercher celui qui m'ouvrirait son coeur avant de me montrer son désir. Et comme je ne rencontrais avant tout que le désir en premier lieu, je succombais en espérant l'amour. La blessure et la colère ont continué à grandir dans mon coeur et dans mon ventre parce que l'amour n'était pas au rendez-vous. J'avais une telle attente d'amour de la part de l'homme que je n'ai pas vu à quel point celle-ci a fini par verrouiller mon coeur, non pas pour l'autre, mais pour moi.

Le travail  avec mon féminin sacré a réconcilié en moi le désir et l'amour. Il y avait une béance entre les deux et le coeur et le sexe ne communiquaient pas. Cette béance continuait à alimenter la blessure et la colère contre ce masculin qui n'ouvre pas son coeur et que je ne rencontre pas.

J'ai compris que l'homme est d'abord branché sur le sexe et que c'est par lui qu'il cherche à entrer en relation. C'est le propre de la polarité masculine. Cependant, par manque d'apprentissages et de conscience, il se fait avoir par son excitation qui lui fait conquérir la femme pour la posséder sans passer par la porte du coeur. Tout en lui l'entraine à l'extérieur et le laisse assoiffé dans son être profond. Son désir sexuel est un désir de lien et de partage, seulement le désir et le partage prennent leur source à l'intérieur et non pas à l'extérieur. Son pénis est bien à l'intérieur du vagin mais il ne sait pas transmettre son amour, parce qu'il confond amour et excitation.

YONI BISCette réconciliation coeur sexe m'a permis d'habiter pleinement l'espace sacré de mon vagin et de le considérer comme un lieu saint qui mérite révérence, respect et amour. On entre pas dans un temple en défonçant la porte, en courant dans tous les sens en s'agitant. On y entre doucement, silencieusement en ressentant ce qui s'y passe et en prenant le temps de se mettre en résonance avec le lieu. Les sensations peuvent être intenses lorsque l'on prend le temps de ressentir parce que la vibration du lieu nous régénère, nous remplit, nous aligne et nous met en communion avec la grâce divine.

En initiant mon partenaire à cette forme d'amour au coeur même du sexuel, j'ai eu le cadeau de son coeur et de son être. Il a fait aussi, de son côté, sa part d'apprentissages pour s'approprier son énergie et la canaliser. Il m'a offert sa vulnérabilité et sa présence, il s'est senti accueilli dans toute sa puissance. Petit à petit nous nous sommes apprivoisés dans nos vulnérabilités respectives. La connexion s'est faite et engendre une complicité sans faille qui ouvre, guéri et ancre.

J'ai fait de mes blessures un tremplin pour me connaître et m'aimer. J'ai fait de ma colère une alliée qui m'indique que quelque chose n'est pas ajusté dans la rencontre et qu'il est nécessaire que je m'écoute et me respecte pour que l'amour puisse circuler d'une manière fluide et harmonieuse.

La mère donne naissance au garçon par et à travers son corps. La femme donne naissance à l'homme par et à travers son corps lorsqu'elle est dans sa puissance et son amour. Aujourd'hui j'enseigne au femmes comment donner naissance à l'homme nouveau qui saura l'aimer et la respecter parce qu'elle a ouvert son coeur à elle-même et conquis sa puissance créatrice. Avec mon compagnon, nous enseignons aux hommes comment devenir de meilleurs amants.prince charmant

Les contes nous font croire que c'est le prince charmant qui réveille la belle !! qui a créé ces contes ??? Ils maintiennent les femmes dans l'attente du prince charmant alors que c'est à elles de l'éveiller.

Eveillons nous mutuellement à cette réconciliation de nos polarités et ensemençons nos coeurs pour que nos enfants puissent aimer à leur tour.

Stages pour les femmes : C'est par ici

Stages pour les hommes : C'est par là

Catherine Delorme

Espace Tantra Yoga

YONI LINGAM

Symbole du masculin (Lingam) et du féminin (yoni) sacrés dans le temple

  1. Claude dit :

    Cet article m’interpelle beaucoup, en tant qu’homme je ressens assez bien ce qui y est décrit. Mais je me demande que faire, ou plutôt comment traiter mes phantasmes d’avant la rencontre avec celle que j’aime ? Car ce sont eux qui me donnent envie du partage physique et guident ce « partage » parfois, et ils naissent quand justement je suis en manque de partage. Je me bats aussi contre les notions chrétiennes du « péché » de chair culpabilisant, et veux intégrer mon besoin comme chose naturelle donnée par Dame Nature, pour enfin voir mes désirs comme beaux, simples et naturels. Ce n’est pas très évident. Il est vrai que la femme aide beaucoup à créer cette vision. Être à l’écoute des besoins de l’autre pour pouvoir y répondre est aussi nécessaire. Merci à toi 😀

  2. Philippe Herren dit :

    Bonjour !
    Quelle vérité ! Votre façon de décrire comment l’homme appréhende l’amour touche sa cible. D’abord, parce qu’il y a reconnaissance par quelle voie l’homme entre dans l’amour, c’est-à-dire par le chemin de sa sexualité. Voilà un point de vue complètement déculpabilisant, qui plus est venant d’une femme ! J’ai vécu depuis ma puberté (j’ai 66 ans) dans la culpabilité à cause de cette entrée sexuelle que j’ai toujours opposée à celle du coeur. Jusqu’il y a peu, cette tension parasitait mes rapports avec les femmes, y compris la mienne au point que dans de nombreuses situations dans lesquelles je tombais amoureux, je renonçais à me déclarer, non pas par peur d’un rejet, mais à cause de la pression sexuelle qui me semblait nier, refouler au second plan, voire exclure l’entrée par le coeur (alors que le coeur y était souvent !!!). J’avais honte de moi, d’un certain point de vue.
    Non seulement vous acceptez cette réalité du désir amoureux, physique, sexuel, indisociablement lié à l’approche masculine de l’amour, mais surtout, dans votre texte, vous indiquez comment remonter au coeur. Avec ce point de vue, le vôtre, le ballon de la culpabilité, de la honte se dégonfle instantanément. J’accède librement à mon espace sexuel, je lui accorde sa place, je me libère ainsi complètement et m’apaise. Parce que vous nous donnez la clé pour la transformation du désir en amour… Franchement, c’est magnifique !
    Il est un autre aspect dans votre analyse qui me touche. C’est le rôle de guide que vous attribuez à la femme dans ce processus. J’imagine que c’est l’un des thèmes de votre livre La femme initiatrice que j’aimerais beaucoup découvrir. Encore faut-il que la rencontre amoureuse puisse se réaliser avec deux être conscients que cette dualité est illusion et artifice !
    Merci pour cette contribution déshinibitrice, du moins pour moi !
    Philippe Herren

    • Merci Philippe pour ce témoignage touchant. Beaucoup d’hommes ressentent la même chose que vous et séparent le coeur et le sexe en se perdant finalement dans cette scission. Les femmes aussi vivent cela et tout le monde en souffre finalement ! Les consciences s’ouvrent malgré tout et chacun va à son rythme. L’important c’est que cette réconciliation en soi se fasse pour que la rencontre ait lieu. Merci à vous.

  3. Thierry Ledru dit :

    Bonjour Catherine.
    Après avoir écrit un roman sur la sexualité sacrée, j’ai décidé de compiler tout ce que j’avais lu ou écrit sur le thème dans un blog spécifique. Je viens d’y ajouter votre article car je le trouve très beau, très puissant, très aimant. Salutations
    Thierry

 
Votre tour à commenter
Votre Nom
Adresse e-mail
  • Commentaire

Les archives

Hommes – Femmes mode d’emploi

Et oui, nous sommes différents ! Si nous voulons nous comprendre et que nos efforts à maintenir...

8 décembre 2017

0

C’est quoi être un homme ?

J'ai eu le privilège d'accueillir 22 hommes dans le séminaire de ce WE, sur le thème "l'art...

13 novembre 2017

0

Devenir un amant tantrique

Je vous partage le point de vue de Michel à propos de sa manière d'aborder la rencontre...

13 octobre 2017

0

Mesdames, pourquoi aimeriez-vous tant qu’il change ?

    Extrait du livre "La femme initiatrice dans la relation amoureuse" ... La femme devrait apprendre...

27 avril 2017

0

WEB CONFÉRENCE GRATUITE

NOS SECRETS POUR INTENSIFIER L'AMOUR ET L'INTIMITE AU SEIN DU COUPLE, AU QUOTIDIEN Chaque couple mérite de...

19 février 2017

3