MENU
Connexion
Inscription

Retour au blog

« La féérie des sens »

Ce sera le thème de notre prochain stage pour les couples à la fin de l'année pour un réveillon tantrique tout en Féérie.

Nous vous emmènerons en Islande pour vivre le tantra d'une manière particulière, près du lac de Myvatn, en partenariat avec l'agence Alkemia.

L'Islande... c'est le feu sous la glace ! La connexion à la terre est puissante et favorise l'ouverture de conscience et la disponibilité à ce qui EST. Sans effort, le mental se tait... le silence et la quiétude sont au rendez-vous.

Nous y sommes allés en éclaireurs, en hiver, pour "prendre la température" ! Nous étions guidés de main de maître par Jean-Marc, notre guide et avons exploré la nature environnante à pieds. Les marches sont tout à fait accessibles, je ne suis pas une grande marcheuse et je n'ai jamais souffert d'une difficulté quelconque, même pas du froid ! Un proverbe Islandais dit qu'il n'y a pas de mauvais temps, il n'y a que de mauvais vêtements. Nous l'avons testé. Bien sûr il ne faisait pas -30° ! La configuration du sous-sol fait que la chaleur est omniprésente. Malgré tout,  là-bas, nous sommes obligés de faire en fonction du temps, de nous incliner devant Dame Nature avec humilité. Le temps change vite, nous avons eu de la neige le dernier jour de la semaine et parfois un vent froid.

Cliquez sur l'image pour voir la vidéo

En cette saison tout est ralenti, feutré, doux, tout en nuance de pastels le jour, tout en explosions de lumières la nuit. Nous avons eu droit au balai des aurores boréales... une vraie fête ! La lumière jaillit, explose, danse au gré du vent, joue avec les nuages, se cache, réapparaît, illumine et s'en va. J'ai adoré cette immersion dans la nature sans personne autour, et l'exploration des volcans environnants, endormis, certes, mais avec de temps à autre des rappels de leur activité. A certains endroits le sol est chaud, paré de couleurs ocre, rouge ou jaune dues au soufre et autres métaux. Des fumées s'élèvent, et lorsque nous nous approchons la terre gronde, la chaleur est intense et l'odeur de soufre très présente. Plus loin, des bassins d'eau et d'acide sulfurique bouillonnent à 80 ou 100°. Il y a des contrastes saisissants entre le blanc de la neige, le noir de la roche et les ocres. Je ne me suis jamais sentie aussi ancrée, attirée par la puissance souterraine. La connexion au ciel et à la terre a été mon expérience la plus présente car tout nous y invite avec délicatesse malgré la puissance des éléments. Si nous y sommes attentifs, notre vraie nature, notre Être profond émerge de lui-même et communie avec la nature environnante, la transformation intérieure se fait d'elle-même en silence. Je me suis sentie comme à la maison, une impression d'être chez moi et bousculée de l'intérieur, non pas parce que j'aurais pu avoir vécu ici dans une autre vie, simplement parce que, dans ce moment présent, j'étais en connexion avec l'essentiel, la pureté, la beauté simple, la paix, la force intérieure et l'envie d'être juste dans la contemplation. Je peux parfois toucher cela lorsque je suis en méditation et en contact avec qui je Suis mais cela demande que certaines conditions soient présentes et que je les crée pour descendre dans mon intériorité. Ici, c'est comme si la nature environnante me renvoyait à ce qui je Suis sur écran géant... et en version 3D de surplus... sans effort particulier à créer, comme une sorte de Grâce.

L'autre contraste saisissant ce sont les sources d'eau chaudes et les bains dans une eau à 40 ° parfois plus, la tête sous les étoiles, le corps au chaud. Chaque jour nous profitions de cette aubaine, après la marche, le soir venu, nous nous immergions dans cette offrande de Gaïa.

La nature nous a offert un éveil des sens très tantrique :

- le regard sans cesse attiré par les différents jeux de lumière entre le ciel et la terre, les reflets dans l'eau du lac de Myvatn, les aurores boréales...

- les sons : le vent, les bruits du sol qui s'échauffe, le bouillonnement dans les bassins acides, le froissement de la neige qui tombe dans le silence...

- les odeurs : le soufre très présent mais surtout l'absence de pollution et la pureté de l'air,

- les sensations : le chaud de l'eau, le froid de l'atmosphère,

- le goût : la truite pêchée et fumée par le fermier chez qui nous logions, le pain cuit directement dans le sol brûlant.

Je suis encore emplie de gratitude envers la Mère Terre pour les leçons qu'elle m'a données pendant ce séjour.

Nous nous réjouissons de partager cette "féérie des sens" avec vous à la fin de l'année.

Voici le descriptif du stage : Nouvel an tantrique pour couples

Votre tour à commenter
Votre Nom
Adresse e-mail
  • Commentaire

Les archives

Hommes – Femmes mode d’emploi

Et oui, nous sommes différents ! Si nous voulons nous comprendre et que nos efforts à maintenir...

8 décembre 2017

0

C’est quoi être un homme ?

J'ai eu le privilège d'accueillir 22 hommes dans le séminaire de ce WE, sur le thème "l'art...

13 novembre 2017

0

Devenir un amant tantrique

Je vous partage le point de vue de Michel à propos de sa manière d'aborder la rencontre...

13 octobre 2017

0

Mesdames, pourquoi aimeriez-vous tant qu’il change ?

    Extrait du livre "La femme initiatrice dans la relation amoureuse" ... La femme devrait apprendre...

27 avril 2017

0

WEB CONFÉRENCE GRATUITE

NOS SECRETS POUR INTENSIFIER L'AMOUR ET L'INTIMITE AU SEIN DU COUPLE, AU QUOTIDIEN Chaque couple mérite de...

19 février 2017

3