MENU
Connexion
Inscription

Retour au blog

LA QUETE DU MASCULIN SACRE

Même si, au départ, le sens du sacré ne leur parle pas vraiment, la démarche tantrique que je propose étant très pragmatique, les hommes y trouvent du sens et sont prêts à s'investir et à persévérer. Dans bien des cas ils n'en prennent pas l'initiative car ce sont plutôt leur compagne qui aspire au sacré. Ils ont donc besoin de ce féminin extérieur incarné par leur compagne pour se rencontrer eux-mêmes mais ils apprécient grandement tout ce que la démarche leur permet de gagner : amélioration de la rencontre, confiance en eux, nouvelles compétences, lâcher prise avec le mental et repérage plus précis de leurs sensations, abandon de croyances limitantes, etc...

Si les femmes se sentent à l'aise avec leur monde intérieur, pour les hommes ce n'est pas forcément naturel et c'est parfois un travail ardu pour certains mais peu à peu, ils découvrent une manière de faire l'amour qui, en définitive, leur convient beaucoup mieux que tout ce qu'ils auraient pu imaginer.

La quête du masculin sacré va permettre à l'homme d'investir son énergie masculine avec une nouvelle conscience. L'homme a besoin de proximité sexuelle pour s'ouvrir à son ressenti, pour sentir l'amour qu'il a pour sa partenaire, mais les hommes sont très conditionnés par l'excitation sexuelle. Cette excitation, même si elle est bienvenue, va parfois jouer en leur défaveur car au fil du temps, si leur partenaire a moins de désir pour lui, c'est sans doute parce qu'elle se sent d'abord envahie par cette énergie d'excitation alors qu'elle aspire à ressentir l'amour. Les femmes qui ont fait une démarche de croissance personnelle n'ont souvent plus envie d'être l'objet du désir de l'homme pour se sentir aimées, elles ont envie d'être considérées comme une personne à part entière digne d'amour et de respect. Si la femme a besoin de se sentir aimée, l'homme a besoin de se sentir désiré, alors comment conjuguer amour et désir ?

Dans la démarche tantrique, l'homme apprend à honorer son désir et son excitation, malgré les difficultés qu'il peut rencontrer avec sa partenaire, parce que c'est par son 1er chakra qu'il se connecte à sa puissance masculine. L'énergie de son 1er chakra est émissive. Son sexe étant à l'extérieur de lui, toute son énergie vitale le pousse à chercher de la satisfaction à l'extérieur de lui. Parfois c'est tellement extérieur que même son sexe peut lui sembler être un objet extérieur qui a pour fonction de donner du plaisir à l'autre. Tout le pousse en dehors de lui ce qui peut paraître envahissant pour la femme qui n'arrive pas à recevoir toute cette énergie. Pour honorer et reconnaître complètement cette énergie, il va falloir qu'il apprenne à la canaliser et à se la réapproprier, en l'utilisant verticalement plutôt qu'horizontalement. En apprenant à se recentrer et à faire circuler cette énergie en lui, en étant à l'écoute de son corps et à l'écoute de l'interaction de son énergie avec celle de sa partenaire, il va laisser de l'espace à sa partenaire pour qu'elle puisse écouter et entrer dans ses propres sensations sans être court-circuitée par les intentions de son partenaire.

L'homme étant naturellement centré sur l'extérieur, il va chercher avant tout à ce que sa partenaire ait du plaisir, au risque de s'oublier lui-même. Il entre en relation intime avec un projet, un objectif à atteindre, il se met souvent une pression pour que le but soit atteint avec satisfaction. Tout l'entraine vers le FAIRE, avec des manières de faire qui ne sont pas suffisamment habitées et qui au final ne satisfont pas sa partenaire car elle l'attend aussi dans l'être. Pour lui ÊTRE présent c'est FAIRE et il ne comprend pas toujours ce qu'elle attend et lui reproche. L'extériorité, le FAIRE sont des attributs de la polarité masculine mais qui poussent l'homme dans la performance s'il ne se positionne pas également dans son ÊTRE, dans son intériorité.

Il faut beaucoup déconstruire chez l'homme pour qu'il se sente suffisamment en sécurité pour lâcher la performance. Bien souvent c'est son corps qui le pousse à faire ce chemin - problème d'érection, éjaculation trop rapide - mais avec une grande perte de confiance dans sa virilité, ce qui complexifie le processus de déconstruction et de reconstruction car il manque une assurance et une sécurité de base.

La difficulté de la femme est de réellement habiter son sexe pour en connaître le fonctionnement, en être la gardienne pour accueillir la puissance de l'homme en étant totalement aux commandes, maître à bord pour pouvoir s'abandonner en toute confiance en se sentant en sécurité. Ses organes génitaux doivent être explorés, sentis, investis de l'intérieur pour être habités par sa propre présence avant d'y accueillir la présence de l'homme. Si elle n'habite pas cet espace, l'homme va investir un lieu vide et aura de la difficulté à être dans son ressenti car il n'y a personne en face. Ce mécanisme le pousse dans la performance.

La difficulté de l'homme est d'apprendre à s'approprier les sensations de son pénis, puis du restant de son corps sans se laisser prendre totalement par son excitation. Conditionné par l'excitation et la performance, il oublie que sa partenaire souhaite le rencontrer totalement et non pas uniquement au niveau du sexe. S'il n'est pas présent à toutes ses sensations, elle a le sentiment qu'il n'y a personne en face. S'il est présent et centré en lui, connecté à sa capacité d'amour à travers son sexe alors le vagin de la femme devient un lieu d'accueil ou l'homme se sent aimé, accepté, reçu, invité, apprécié. En canalisant mieux son excitation, il va changer de "carburant". Il sera alors plus à même de jouer avec l'intensité offerte par son énergie sexuelle. Son pénis deviendra beaucoup plus sensible aux sensations subtiles et l'homme aura moins besoin d'être dans l'action pour ressentir l'intensité de la rencontre.

Contrairement à ce qui est véhiculé dans la pornographie, ce n'est pas forcément dans l'action continuelle de l'homme que la femme a le plus de sensations au niveau vaginal. Elle a besoin de moments de pause pour ressentir, laisser venir, respirer et se détendre pour laisser les sensations et les vibrati

ons envahir le corps. Si l'homme se sent à l'aise aussi bien dans l'action que dans le non faire et le ressenti, il va pouvoir entrer dans la communion avec sa partenaire et jouir d'une qualité de rencontre plus profonde et plus nourrissante qui le met en lien. C'est à ce moment là qu'il peut prendre le temps de sentir son coeur s'ouvrir, se laisser toucher par l'amour qu'il peut éprouver pour lui-même et pour sa partenaire. Dans ses moments de lâcher-prise, il se sentira nourri, rempli plutôt que vidé lors de l'éjaculation.

Je remarque que ce qui devient sacré pour les hommes est la qualité de leur relation plutôt que la recherche du sacré dans la relation qui me semble être une quête plus féminine. Même si le sacré n'est pas vécu de la même manière, la rencontre aura une réelle profondeur qui sera nourrissante pour chacun des partenaires. Celà crée alors un sentiment de complétude, de complicité et surtout le plaisir à partager un moment de rencontre où l'équilibre est trouvé entre sexe, amour et conscience.

Rendez-vous sur la page du stage : Homme et fier de l'être : "l'art d'être un bon amant"

Si vous vous sentez concerné, merci de partager l'article !

OM SHANTI

Votre tour à commenter
Votre Nom
Adresse e-mail
  • Commentaire

Les archives

Mesdames, pourquoi aimeriez-vous tant qu’il change ?

    Extrait du livre "La femme initiatrice dans la relation amoureuse" ... La femme devrait apprendre...

27 avril 2017

0

WEB CONFÉRENCE GRATUITE

NOS SECRETS POUR INTENSIFIER L'AMOUR ET L'INTIMITE AU SEIN DU COUPLE, AU QUOTIDIEN Chaque couple mérite de...

19 février 2017

3

Sur le fil du rasoir…

Commencer nos rencontres par la salutation du coeur nous permet de nous poser et d'ouvrir un espace...

8 février 2017

0

Quand mon homme ouvre son coeur

Pendant l'animation de mes stages, je suis portée par l'énergie du groupe et mon taux vibratoire augmente,...

31 janvier 2017

4

Faire l’amour comme un processus méditatif

Je partage avec vous un texte d'Osho (1931 - 1990), maître tantrique hindou qui aborde le thème...

20 décembre 2016

2