MENU
Connexion
Inscription

Retour au blog

Sexualité et ménopause

SEXUALITE ET MENOPAUSE 4Dans cet article je prends beaucoup de raccourcis. Je pourrais écrire un livre sur le sujet mais ce n'est pas au programme pour l'instant. Cependant, j'aimerai lancer quelques pistes pour donner du sens au travail que je propose, car faire l'expérience est toujours plus enrichissant.

Lors de la ménopause, la femme entre dans la 4ème phase de son cycle, celle que l'on appelle la phase de l'enchanteresse ou de la sorcière.

Lors de cette phase, la femme n'est plus bousculée par son cycle ovulatoire, elle sera bousculée par toutes sortes d'émotions ou de désagréments dus au déséquilibre de ses hormones ce qui fait que sa libido s'inscrit parfois aux abonnés absents ! Le feu de l'excitation sexuelle est apaisé du fait de la chute de ses hormones mais aussi car elle n'est plus appelée à procréer mais à co-créer avec tout son Être. Cela ne veut pas dire pour autant que sa sexualité s'arrête, elle va tout simplement prendre une autre dimension. Cependant, jusqu'à ce qu'elle puisse investir complètement cette phase lunaire plus intériorisée, la femme sera plus soumise à l'insécurité car elle vit des bouleversements profonds. Cette insécurité sera d'autant plus grande et perturbante si elle ne s'est pas, petit à petit préparée à cette phase.

La femme est soumise à des rituels naturels qui ponctuent sa féminité: la venue des règles à l'adolescence, ensuite les cycles ovulation/règles tous les 28 jours, puis la phase de pré-ménopause et la ménopause. Si elle apprend à être attentive à la richesse que va lui apporter son cycle en étant à l'écoute de sa sensibilité, sa sensualité, son rythme, sa vie intérieure, sa spiritualité, tout au long de sa vie, elle entrera plus facilement dans chaque phase, plutôt que de la subir.

Cette écoute vivante et vibrante de la richesse de chaque cycle va lui permettre d'aborder plus facilement cette phase de la cinquantaine qui la plonge dans la dernière phase de son cycle qui est celui de l'épanouissement intérieur et de la capacité de redonner au monde son expérience de vie à travers sa créativité. La femme est créative par nature, elle crée la vie sous toutes ses formes, et dans n'importe quel domaine.

Son corps va l'appeler à ralentir pour goûter encore plus pleinement à la vie à travers ses sens. Nous en avons 5 plus l'intuition et la perception ce qui nous donne l'occasion d'explorer l'existence de multiple façons.

La sexualité va également suivre ce courant. Si l'excitation sexuelle est moins présente cela ne signifie pas qu'il y a moins de désir ou d'envie, cela signifie que le corps aspire à une sexualité plus douce, une sexualité qui lui permette de se connecter à une dimension d'amour en phase avec la communion des corps, des coeurs et des âmes.

Comment parle le corps de la femme lors de cette phase pour l'inviter à revoir sa sexualité ?

Moins d'excitation voire absence de libido, moins de désir, moins de lubrification vaginale. Qu'est ce ça signifie au niveau sexuel ?

Qu'il est tant d'investir le côté plus féminin de la sexualité. Une sexualité plus douce basée sur la capacité d'être présents (les deux partenaires) à chaque instant à ses sensations pour éveiller notre sensibilité. Plus nous sommes dans l'action lors des rapports sexuels moins nous sommes sensibles. Nous recherchons le feu, l'excitation qui nous conduit au sommet, vers une décharge orgastique. Dans la sexualité douce, nous ne recherchons rien, nous n'avons pas de but ni l'objectif final d'atteindre cette décharge.

La sexualité telle que nous la pratiquons habituellement est nourrie par le désir avide. Un désir qui nous fait dire, je te veux ou prend moi, dont l'intensité est due à l'action, au mouvement, à quelque chose de puissant en nous qui aspire au feu d'artifice. Nous sommes alors dans une tension corporelle intense qui procure du plaisir car il y aura eu décharge orgastique chez la femme, éjaculation chez l'homme, et un grand soulagement. Les femmes ne s'y retrouvent pas toujours dans cette forme de sexualité et au fil du temps leur corps se durcit, leur vagin perd de sa sensibilité, leur coeur n'est pas nourrit profondément. En prenant de l'âge, si elle n'a pas appris à trouver un équilibre dans sa sexualité, elle ressentira des frustrations qui auront des répercutions sur sa libido, ses émotions et ses humeurs. Pour l'homme aussi au fil du temps, la manière de vivre la sexualité va changer, mais s'il reste conditionné par l'excitation, il risque de perdre de vue le chemin du changement.

La sexualité douce permet d'être détendus, relaxés, dans l'abandon. Cela ne veut pas dire que c'est mou, SEXUALITE ET MENOPAUSE, sculpture par terredamour.compassif et sans passion. Dans un corps détendu et relaxé l'énergie vitale et sexuelle va circuler intensément. C'est notre capacité de présence et d'attention aux sensations qui créera cette intensité. Cette intensité a un autre goût que celle qui est crée par l'excitation. C'est un autre carburant. Dans la sexualité douce, la pénétration est lente, ce qui permet au vagin de la femme de s'ouvrir, de se détendre, de devenir réceptif et accueillant. Il invite l'homme à venir doucement le remplir. En ralentissant le rythme, l'homme va canaliser son feu excitatoire par la présence et la respiration. Son pénis va devenir plus sensible, plus vibrant, plus aimant. Les 2 partenaires se sentiront plus vulnérables et ouverts, dans une rencontre amoureuse vivante, douce où ils se sentent reliés sexe, coeur, âme. La présence de chacun à cette communion va faire monter un feu qui s'apparente plus à des braises qu'aux flammes ardentes du feu de paille qui s'éteignent rapidement.

Je pourrais dire que la sexualité douce est l'art d'entretenir ces braises qui s'animent lors de la rencontre sexuelle et qui couvent toujours même lorsque la rencontre est terminée. Ce qui fait que lorsque nous nous rencontrons à nouveau, même si nous ne les sentons pas au départ, elles émergent très vite lorsque les corps et les sexes se rencontrent.

La sexualité douce nous emmène dans des vagues énergétiques et extatiques qui nous remplissent d'amour, qui nous font ressentir une profonde connexion avec soi, avec l'autre et avec plus grand que soi. A aucun moment nous n'avons envie de nous délester de cette intensité donc nous n'allons pas vers la décharge orgastique, nous conservons l'intensité vibratoire. Une des méditations tantriques dit ceci " Au début de l'union, soit dans le feu des énergies libérées par la jouissance intime, fond toi dans la divine shakti, sans connaître les cendres à la fin...".

Ces braises qui couvent nous donnent envie d'y revenir, en sachant que cela ne demande aucun effort. Même si nous sommes fatiguées par notre journée de travail par ex., la perspective de nous rencontrer dans l'abandon, la relaxation et l'intensité déclenche le plaisir, un plaisir qui n'a pas de but, donc rien à entreprendre de plus que tout ce que nous avons déjà entrepris dans la journée. Le temps de la rencontre n'a pas d'importance, la connexion entre les deux partenaires est tellement nourrissante que cela donne de l'énergie et un sommeil réparateur. Comme nous avons fait le plein d'amour, le réveil au matin est facile même si nous avons veillé tard. Et si nous avons vraiment le temps devant nous, c'est encore mieux !

SEXUALITE MENOPAUSE 2Lorsque la femme se sent comblée de cette forme d'amour qui la relie au sacré, tout son être rayonne et il émane d'elle puissance, douceur, plénitude, stabilité et confiance. Ces ingrédients vont l'aider à stabiliser son insécurité et ses humeurs. Ce sont les frustrations qui la déstabilisent et les plus grandes frustrations sont celles liées à la sexualité.

Dans cette 4ème phase du cycle lunaire, le corps vieillit car nous allons doucement vers la fin de vie du corps physique. Cela nous invite à mettre l'accent sur notre connexion spirituelle, à prendre soin de notre être intérieur, de notre âme pour nous préparer à ce passage. La beauté de la femme sera due à la puissance du rayonnement de sa lumière intérieure et non des canons de beauté liés à l'apparence. Si sa nourriture physique, sexuelle et spirituelle est adaptée à ses vrais besoins, elle sera radieuse, détendue, attirante et naturellement belle.

C'est la femme qui initie l'homme à cette sexualité douce. Il n'y a pas d'âge pour explorer cette facette de la sexualité. La sexualité a besoin d'être vécue dans un équilibre entre action et absence de mouvement donc écoute, entre intensité et douceur, entre masculin et féminin. La femme est la gardienne de ces rythmes car son essence féminine est complètement liée aux cycles, aux changements, au feu et à l'eau. Ce n'est pas naturel chez l'homme. Il apprendra à travers la femme à découvrir le monde des sensations et de la sensualité, c'est à dire l'éveil de tous ses sens. Il va y gagner en force tranquille, en stabilité, en confiance car cela lui permettra de combler lui aussi son besoin de lien.

Pour se sentir en confiance, l'homme a besoin de se sentir désiré sexuellement car c'est par le sexe qu'il se connecte à son besoin naturel de lien. Pour se sentir en confiance, la femme a besoin de se sentir aimée car c'est par le coeur qu'elle se connecte à son besoin naturel de lien. Si le couple explore cet équilibre des polarités dans la sexualité, ce sera plus facile pour la femme de stabiliser sa libido lors de la ménopause pour garder le désir vivant et vibrant au sein de la relation. Sexes et coeurs étant alors intimement reliés, connectés, unis, une joyeuse complicité soude alors le couple avec un ciment précieux...

Stages pour les femmes

Formation tantra pour couples : Restaurer la magie

Stage d'été : grandir en amour avec le slow-sex

Votre tour à commenter
Votre Nom
Adresse e-mail
  • Commentaire

Les archives

Mesdames, pourquoi aimeriez-vous tant qu’il change ?

    Extrait du livre "La femme initiatrice dans la relation amoureuse" ... La femme devrait apprendre...

27 avril 2017

0

WEB CONFÉRENCE GRATUITE

NOS SECRETS POUR INTENSIFIER L'AMOUR ET L'INTIMITE AU SEIN DU COUPLE, AU QUOTIDIEN Chaque couple mérite de...

19 février 2017

3

Sur le fil du rasoir…

Commencer nos rencontres par la salutation du coeur nous permet de nous poser et d'ouvrir un espace...

8 février 2017

0

Quand mon homme ouvre son coeur

Pendant l'animation de mes stages, je suis portée par l'énergie du groupe et mon taux vibratoire augmente,...

31 janvier 2017

4

Faire l’amour comme un processus méditatif

Je partage avec vous un texte d'Osho (1931 - 1990), maître tantrique hindou qui aborde le thème...

20 décembre 2016

2